Accueil > Philosophie & engagement

Philosophie & engagement

Agores, une ambition forte pour la restauration collective

Fondée à l'initiative de professionnels de la restauration municipale en 1986, Agores fédère ses membres autour d'une ambition forte :
« proposer une restauration territoriale moderne, citoyenne et de qualité au plus grand nombre ». Cet objectif est né d'une double volonté :

  • sortir les gestionnaires de leur isolement
  • défendre l’image d’une restauration collective publique exigeante et performante.

Une association de professionnels
Au fil des ans, Agores s'est ouverte à l'ensemble des métiers de gestion de la restauration territoriale. Professionnels de terrain, les adhérents d'Agores partagent une même ambition : traduire dans leur pratique quotidienne leur haut niveau d'exigence métier afin d'offrir aux usagers le meilleur service au meilleur coût.

 

Une démarche qualité globale
Agores a créé dès 1993 une Charte Nationale Qualité.
Dépassant la seule problématique de la compétitivité du contenu de l'assiette, elle définit une qualité globale : densité nutritionnelle des denrées et des plats, compétences des personnels, maîtrise de la gestion et de l'organisation de la production, sécurité sanitaire des aliments et de la traçabilité, satisfaction des convives, conditions d'accueil et de service dans les restaurants...

 

Défendre les valeurs du service public
L'association œuvre à la professionnalisation des personnels de la restauration publique, contribuant à améliorer la qualité du service aux usagers et l'image de la restauration collective auprès de ses partenaires publics et privés.

5 engagements clés traduisent les convictions d'Agores :

  • Reconnaître à la restauration scolaire, par la création d’une Loi Cadre, son statut de service public à part entière.
  • Faire évoluer le statut des personnels favorisant un recrutement de qualité, la formation continue notamment en matière d’encadrement et de suivi ou d’éducation à l'alimentation et à la santé.
  • Afficher des engagements de service partagés : seuil minimum pour une densité nutritionnelle réelle dansl’assiette, cahiers des charges précis abolissant les pratiques commerciales de coût marginal.
  • Afficher une démarche forte d’éducation à l'alimentation centrée sur le goût et la santé.
  • Clarifier, codifier et favoriser le dialogue entre les collectivités locales, les usagers, les contribuables et les principaux partenaires pour une concurrence loyale.