Archives Actus Agores s'engage

Circuits courts et projet de territoire

Le 06/11/2015

La députée de Dordogne Brigitte Allain a remis le 21/10 dernier à Stéphane Le Foll, Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, son rapport sur les circuits courts alimentaires et la relocalisation des filières agricoles et alimentaires « Et si on mangeait local... ».

 

Le rapport vise la relocalisation des approvisionnements : « produire local pour manger local ; il ne s’agit pas seulement de développer les circuits courts, mais bien de changer d’échelle en régionalisant les filières agricoles et agroalimentaires pour un approvisionnement alimentaire local. Les pionniers témoignent que c’est bénéfique pour l’emploi, l’environnement et la vie des territoires ruraux et urbains. »

Brigitte Allain poursuit : « pour atteindre un changement d’échelle, la relocalisation de l’alimentation doit être pensée au-delà des circuits courts et de proximité, comme un projet alimentaire de territoire. Cela implique une mise en réseau des acteurs - collectivités, consommateurs, entreprises, organisations- la réalisation d’un diagnostic commun et la définition d’objectifs partagés. Cette vision systémique, encouragée par les orientations nationales, devra se concrétiser dans des politiques volontaristes d’accompagnement local ». 

 

Traduire sur le terrain les objectifs de la LMA

Cet ancrage territorial de l'alimentation est l'un des objectifs de la politique agricole de la Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt votée le 13 octobre 2014 et répond dans le même temps à une demande sociétale.

La remise du rapport n'est pas une fin en soi :

  • la députée de Dordogne s’est engagée à poursuivre le travail avec les acteurs de terrain : « Il faut travailler dès maintenant et avec tous les acteurs présents à une orientation de leurs stratégies vers les débouchés locaux. J’y prendrai ma part, en déposant fin novembre une Proposition de loi visant à soutenir la production, la transformation, la commercialisation et la consommation de produits alimentaires durables et locaux. »
  • le Ministre s'est engagé à « une évaluation prochaine de la mise en oeuvre de la loi et à la poursuite de la transition engagée ».

 

Faciliter les approvisionnements en circuits courts de la restauration collective

Le Ministre a reconnu également la nécessaire simplification de l’achat local en restauration collective, levier clé pour impulser des projets de territoire. Les services du Ministère ont conçu plusieurs guides pratiques 

destinés à faciliter la mise en œuvre des approvisionnements en circuits courts en restauration collective (à télécharger en fin d'article). Ces guides documents « seront prochainement complétés par une « boîte à outils » qui proposera notamment des modèles de dossiers de consultation des entreprises (DCE) destinés à l’achat de fournitures de denrées alimentaires dans le cadre de la restauration collective en gestion directe ou à l'achat de prestations de services dans le cadre de la restauration collective en gestion concédée ».

 

Agores, association pionnière en matière de promotion des circuits courts

Promouvoir les circuits courts permet de redynamiser l'économie, développer les liens sociaux, valoriser le patrimoine, développer des programmes de sensibilisation au goût, travailler enfin autour de la qualité dans l'assiette. Des enjeux complémentaires qui s'inscrivent dans la démarche engagée de longue date par Agores.

  • Agores milite auprès de ses adhérents depuis 1998 via sa Charte Nationale Qualité, pour réapprendre à faire son marché et favoriser le rapprochement avec l'agriculture locale.
  • dès 2012, Agores et l'UNCPIE (Union nationale des centres permanents d'initiative pour l'environnement) ont signé une convention de partenariat. La mise en réseau des deux structures s'est notamment traduite cette année par le dépôt du projet commun « Altérité » en réponse à un appel à projet du Réseau rural français. L'enjeu en est le maillage du territoire en développant et mutualisant les initiatives réussies pour les approvisionnements en circuits court.
  • en 2013, Agores et la Fédération nationale des agriculteurs bio (FNAB) ont signé une convention de partenariat pour le développement de l'intégration de produits issus de l'agriculture biologique dans la restauration collective. Celui-ci se traduit par la mise en relation des adhérents sur le territoire et la mise en œuvre d'actions communes.
  • depuis 2014, AGORES est engagée auprès de la Fondation Nicolas Hulot en matière de circuits courts.
  • Agores a signé le manifeste d'Un plus Bio « Quand les cantines se rebellent » qui invite à « changer nos approches pour que la restauration collective devienne un formidable levier de développement économique, social et humain ».

Consulter le rapport « Et si on mangeait local.. » (Brigitte Allain, octobre 2015)

Consulter la synthèse du rapport « Et si on mangeait local... » et la synthèse des propositions (Brigitte Allain, octobre 2015)

 

Consultez dans l'Extranet (Rubrique Outils pratiques > Gestion > Approvisionnements > Outils • Cirfuits courts) les guides pratiques édités par le Ministère de l'Agriculture sur le thème « L'ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine » :

  • « Utiliser les plateformes collectives pour développer l'approvisionnement local en restauration collective » (Ministère de l'Agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, octobre 2015)
  • « Soutiens financiers mobilisables pour l'approvisionnement de la restauration collective en produits locaux de qualité » (Ministère de l'Agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, octobre 2015)
  • Guide « Favoriser l'approvisionnement local et de qualité en restauration collective » (Ministère de l'Agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, novembre 2014)
  • Guide « Comment promouvoir l'approvisionnement local en restauration collective ? » (Ministère de l'Agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, novembre 2014)
  • « Construire votre projet alimentaire territorial pour rapprocher production locale et consommation locale » (Ministère de l'Agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, novembre 2014)
  •  
  •