Archives Actus Agores s'engage

Laïcité et République : comment réagir ?

Le 07/10/2015

Comment prendre en compte la diversité des publics de la restauration scolaire sans faire le jeu des revendications communautaristes ? Alors que les liens entre laïcité et restauration scolaire sont à nouveau en question, Agores confirme sa position.

 

Les choix raisonnés de chaque collectivité s’inscrivent dans un cadre législatif global, lié aux fondements de la république : respect des croyances de chacun, tolérance et laïcité.

Les réflexions en cours au sein du Conseil National de l'Alimentation (CNA) abordent la laïcité dans une conception plus large incluant les "alimentations particulières". Et si celles-ci témoignent d'une individualisation de la société, Christophe Hébert rappelle qu'il ne s'agit « surtout pas de s'enfermer dans les demandes communautaristes qui ne font que mettre de l'huile sur le feu sans apporter de réponse globale au problème de l'individualisation de la prestation alimentaire et des demandes particulières ».

Par ailleurs, il indique que « laïcité, tolérance laïque et prise en compte des alimentations particulières ne sont pas incompatibles, lorsque celles-ci restent dans les limites de la laïcité et de l'approche républicaine. La seule réponse possible face à toutes ces demandes individuelles reste une réponse technique globale ».

Exemple ? Une prestation sans viande quelle que soit la demande, mais non présentée comme une réponse végétarienne. Et la nuance est de taille, comme le souligne le Président d'Agores : « c'est une question de sémantique qui a toute son importance dans le contexte actuel. Il ne faut surtout pas s'enfermer dans le

registre communautarisme – quel qu'il soit... »

 

Consultez la Fiche ressources Laïcité et le Rapport du Défenseur des Droits « L'égal accès des enfants à la cantine à l'école primaire » (p14),
rubrique Ressources documentaires > Accueil des convives > Public scolaire